le diocèse


Le diocèse d'Évry Corbeil-Essonnes (diœcesis Evriensis-Corbiliensis-Exonensis en latin) est rattaché à la région apostolique d'Ile de France. Il a été créé le 9 octobre 1966 sous le nom de diocèse de Corbeil-Essonnes à la suite du découpage du diocèse de Versailles lors de la création des nouveaux départements de la région parisienne.

En France les limites des diocèses suivent généralement celles des départements, même si certains départements possèdent deux diocèses (Reims et Châlons en Champagne pour la Marne, par exemple). Il peut aussi n'y avoir qu'un seul diocèse pour plusieurs départements (comme Ajaccio pour les deux départements corses). Le territoire du diocèse d'Évry (selon la terminologie "courte" généralement utilisée) est donc celui du département de l'Essonne auquel s'ajoutent les deux communes de Bonnelles et Sainte Mesme dans celui des Yvelines (subtilité linguistique, le nom du département ne comporte pas de "s" final contrairement à celui de la ville de Corbeil-Essonnes).

Lors de sa création, l'église Saint Spire de Corbeil-Essonnes, ville importante, était naturellement choisie comme cathédrale. Monseigneur Albert Malbois (1915 - 2017), l'évêque auxiliaire du diocèse de Versailles en devenait le premier évêque. En 1971, Monseigneur Yves Bescond était nommé évêque auxiliaire de Corbeil-Essonnes, il assura cette fonction jusqu'en 1979. Monseigneur Malbois devant abandonner sa charge en 1977 pour raison de santé, le cardinal Marty, archevêque de Paris assura l'administration provisoire du diocèse.

En 1978, Monseigneur Guy Herbulot lui succédait. Envisageant la construction de la cathédrale d'Évry après l'édification de la Maison diocésaine dans la ville nouvelle, il obtenait du Saint Siège l'ajout officiel du nom d'Évry à celui de Corbeil-Essonnes en 1989. Monseigneur Michel Dubost, nommé en 2000, est le troisième évêque du jeune diocèse ; il est assisté d'un Vicaire Général, Monseigneur Alain Bobière. Le diocèse possède donc, aujourd'hui, deux cathédrales, ce qui n'est en rien exceptionnel (voir le diocèse de Sens-Auxerre).

Le diocèse, constitué de cinq vicariats, est découpé en vingt-deux secteurs pastoraux (équivalent aux doyennés de la plupart des diocèses). Sur une population totale supérieure à un million d'habitants, une zone "urbaine" (trois vicariats), au nord regroupe les trois cinquièmes de la population sur le tiers du territoire, tandis que dans une zone rurale (dite "verte", deux vicariats), au sud résident les deux cinquièmes restants.

l'évêque

Succédant à Monseigneur Malbois et à Monseigneur Herbulot, Monseigneur Michel Dubost est le troisième évêque du diocèse.

Né à Safi au Maroc le 15 avril 1942, Monseigneur Dubost, de la Congrégation de Jésus et Marie (Eudistes), a été ordonné évêque en 1989, date à laquelle il a été nommé évêque aux Armées Françaises.

Le 15 avril 2000 il était nommé évêque d'Évry – Corbeil-Essonnes succédant à Monseigneur Herbulot qui prenait sa retraite. Le 12 mai 2000 il était officiellement installé au siège épiscopal du diocèse.