évry

Le nom de la ville viendrait d'un gallo-romain, Aper, qui, cinquante ans avant Jésus Christ, aurait établi au bord de la Seine, un domaine agricole du nom d'Aperiacum. Au fil du temps celui-ci serait devenu Avriacum au Moyen-Âge, puis Alvnacum, Alvry, Esvry et enfin Évry.

Située à 35 km au sud-est de Paris sur la Nationale 7 qui relie la capitale à la Côte d'Azur et à proximité de l'autoroute du Soleil (A6), Évry est la préfecture du département de l'Essonne. Il y a quelques dizaines d'années, Évry-Petit-Bourg — "petit bourg" étant la déformation de "petit bois" — (appelé Évry-sur-Seine jusqu'en 1881) était un village d'à peine deux mille habitants édifié au bord de la Seine ; actuellement la ville compte un peu plus de 52.000 habitants.

En 1964 était décidé le découpage des deux départements entourant Paris, la Seine et la Seine et Oise. Tirant son nom d'une rivière qui le traverse, le département de l'Essonne aurait Évry comme préfecture et trois sous-préfectures à Corbeil-Essonnes, Étampes et Palaiseau. La logique aurait, sans doute, voulu que Corbeil-Essonnes, ville plus importante, soit choisie comme préfecture, mais la couleur politique de la municipalité d'alors n'était pas en accord avec celle du pouvoir ! La riche plaine agricole située à l'ouest du village allait devenir un immense chantier.

Aujourd'hui, riche d'une population diversifiée à l'origine de la construction de divers lieux de culte, Évry est composée d'une partie ancienne plutôt résidentielle située au bord de la Seine et à flanc de coteau et de la ville nouvelle. Celle-ci s'étend sur le plateau rejoignant les villes voisines de Corbeil-Essonnes et Ris Orangis. Elle fait partie de la nouvelle communauté d'Agglomération "Grand Paris Sud".