le musée paul delouvrier

Inauguré fin septembre 2007, le musée est physiquement intégré dans la cathédrale derrière la volute de brique qui surplombe le chœur. On y accède par le "pont" situé au dessus du portail de cérémonie (un accès de plain-pied est cependant réservé aux handicapés). Il est installé dans quatre des six étages du Centre National d'Art Sacré, les locaux ayant été rachetés par le diocèse en 2004 à l'Agence Nationale pour les Arts Sacrés. Il a pris le nom de Paul Delouvrier, Délégué général au District de la Région de Paris de 1961 à 1969, un des "pères" de la ville nouvelle décédé en 1995.

Le diocèse y présente à la fois des œuvres d'art contemporaines et des objets liturgiques. Ce sont tout d'abord des tableaux ou des sculptures donnés à la cathédrale lors de sa construction. Initialement destinés à être vendus pour financer l'édifice, elles sont aujourd'hui exposées en accord avec les artistes. On y trouve également divers objets et tableaux religieux anciens offerts au diocèse, en particulier la très riche donation Schlumberger.

Le premier étage auquel accède le visiteur est consacré à la présentation d'objets d'art africains.

Le second étage est consacré à des œuvres non figuratives généralement offertes au musée par leurs auteurs. Ce sont essentiellement des tableaux modernes, comme ceux de Louis Cane ou Kim En Joong qui ont également participé à la décoration de la cathédrale.

Le dernier étage présente une très riche collection d'objets d'art sacré éthiopiens comme des rouleaux de prière. On peut également y voir de nombreuses pièces généralement à usage domestique ainsi que des parchemins et des sculptures. C'est à cet étage que sont exposées les surprenantes "boîtes à rêves" de Madeleine Schlumberger. Ce sont de petites scènes de la fin du 19ème siècle se présentant comme des maisons de poupées qui reconstituent avec une extrême minutie des intérieurs d'églises. Sur ce même étage sont présentés divers objets liturgiques provenant presque essentiellement du diocèse : ostensoirs, ciboires, chasubles, mais aussi meubles et tableaux anciens.

Enfin, il est généralement possible d'accéder à la crypte de la cathédrale dans laquelle sont exposées deux œuvres monumentales de Victor Vasarely. Peintes en 1980 avec l'aide de son fils, ces deux toiles, "le Christ" et "Saint Pierre", ont été conçues comme un dyptique : le Christ y apparaît comme le rassembleur de l'humanité, le Donneur de vie répondant ainsi à l'aspiration de Saint Pierre.

informations pratiques

Heures d'ouverture : vendredi, samedi et dimanche de 14 h à 18 h.

Tarifs : 5 € (plein tarif), 3 € (tarif réduit), gratuit pour les enfants de moins de 12 ans, tarifs spéciaux pour les groupes d'adultes et scolaires.

À Évry il est  le musée est 

Téléphone : 01.60.75.02.71

E-mail : culturel@museepauldelouvrier.fr

Internet : www.museepauldelouvrier.com

exposition Ali Darwish

Du lundi 8 au dimanche 21 janvier 2018 le Musée Paul Delouvrier de la cathédrale présente une exposition des œuvres d'Ali Darwish. Dans la cathédrale du 8 au 14 janvier 2018.

Dans le cadre de la Journée mondiale du migrant et du réfugié, qui sera célébrée le dimanche 14 janvier 2018, découvrez l’exposition des œuvres de l’artiste irakien Ali Darwish né en 1966 à Kirkouk, bastion du Kurdistan au nord de l'Irak.

Après des études supérieures artistiques, il se consacre à la peinture et au dessin. Artiste reconnu en Irak, où il réalise de nombreuses expositions dès 1980, il s'oriente ensuite vers la caricature engagée et le dessin de presse. Menacé de mort, il doit quitter en urgence son pays en 2015. Les œuvres expressionnistes d'Ali Darwish sont fondées sur les réalités angoissantes des conflits au Kurdistan. Elles illustrent l'environnement de l'artiste, ses obsessions, ses personnages intérieurs, les peurs qui l'habitent, mais aussi les espoirs qui le portent.

Horaires : Vendredi, samedi et dimanche de 14 h à 18 h
Accès libre et gratuit à l’exposition à la cathédrale, durant les heures d'ouverture au public.
Renseignements : 01.60.75.02.71