webmaster

Né à Fontainebleau il y a soixante-neuf ans, j'ai passé toute mon enfance à Melun, deux villes du sud du département de Seine et Marne connues l'une pour son château, l'autre pour son fromage. N'ayant pas quitté la région parisienne, j'habite depuis plus de trente ans la Ville Nouvelle d'Évry. Ma fille Aurélie est Manager Hygiène et Sécurité du Travail dans un célèbre parc de loisirs de l'est parisien, Johan mon premier petit-fils a trois ans et Axel, son petit frère, a moins d'un an. Je fais partie des guides officiels de la cathédrale.

Ancien informaticien sur gros système IBM, j'ai découvert Internet début 1996. Émerveillé par ce nouveau moyen de communication, c'est en septembre de la même année que j'ai écrit ma première page HTML. Avec l'aide de mes amis de Télématique Gabriel (devenu par la suite Église Catholique en France et Multimédia, à présent Union des Associations diocésaines de France), j'ai fait d'Évry le premier diocèse de France à posséder un site Internet. J'ai été webmaster du site et membre de l'Équipe Diocésaine de Communication de 1996 à 2002. M'appuyant sur cette expérience, j'ai décidé en 1998 de créer un site personnel consacré à Lormes et au Morvan. En juin 2002, j'ouvrais ce site consacré à la cathédrale de la Résurrection Saint Corbinien d'Évry. En retraite depuis l'automne 2012, je gère le site Internet de l'Association des Donneurs de Voix d'Évry, je suis également membre de l'Équipe de Communication et webmaster du site Internet du diocèse de Nevers. À mon grand regret, je ne suis pas le biographe de Jean-Paul II comme certains ont pu le croire ! Certaines photos du site illustrent, avec mon autorisation, diverses publications en particulier le livre "Strasbourg, la grâce d'une cathédrale" (Éditions de la Nuée Bleue).

Habitant le quartier du village à proximité de la petite église Saint Pierre et Saint Paul, j'ai appris avec étonnement au début des années quatre-vingt-dix la décision de notre évêque de construire une cathédrale à Évry. Cette décision, surprenante et unique en cette fin de vingtième siècle, en étonna plus d'un. Des controverses s'élevaient concernant son utilité ou son mode de financement, réveillant au passage quelques anti-cléricaux. Les médias commençaient à en parler, Évry devenait célèbre !

C'est à l'occasion de la première messe paroissiale du Jeudi Saint 1995 que j'ai pénétré pour la première fois dans la cathédrale. Une foule priante et chaleureuse se serrait dans la nef. Oui, cette cathédrale avait une âme ! Grâce au Père Dagron, alors curé d'Évry, j'ai pu la photographier de la crypte jusqu'au toit.

Quelques mois plus tard, je créais le site Internet du diocèse sur lequel figurait, bien entendu, une visite de la cathédrale. C'est dans ce contexte que j'ai fait connaissance avec l'évêque, Guy Herbulot. Il ne connaissait pas Internet, moi un peu… Il ne m'avait jamais rencontré, et pourtant il m'a d'emblée fait confiance, je lui en suis particulièrement reconnaissant. J'ai découvert un homme hors du commun, chaleureux et ouvert. Lorsque je lui ai fait part de mon intention de réaliser ces écrans, il a aussitôt accepté d'être en quelque sorte le "parrain" du site en acceptant d'en corriger les erreurs, personne n'aurait été plus compétent que lui. Sans lui, la cathédrale d'Évry n'aurait jamais existé, sans lui ce site n'aurait pu se faire.

Bernard Lecomte
webmaster