les autres cultes

Ville nouvelle à la population variée et colorée, Évry accueille des habitants issus de diverses communautés du monde entier. Les fidèles des autres religions ont également souhaité, au fil du temps, construire des lieux de prière à Évry.

 

la synagogue

Très tôt les israélites d'Évry ont souhaité édifier une synagogue dans la ville nouvelle. Financé par les dons de la communauté, c'est un modeste lieu de culte dont les travaux ont commencée en 1980. La première cérémonie avait lieu en septembre de la même année, la synagogue était totalement opérationnelle dès l'année suivante. Edifiée dans le quartier du Bras de Fer, à la limite entre le village et la ville nouvelle, elle est dissimulée derrière une haie pour d'évidentes mais regrettables mesures de sécurité et, par conséquent, quasi invisible.

 

la mosquée

Comparable à la cathédrale par ses dimensions, la mosquée (une des plus grandes d'Europe) l'est aussi par les polémiques qu'elle a soulevées. Était-il tolérable en "terre chrétienne" de laisser s'élever un édifice musulman d'une telle importance ? Son édification dans le quartier du Canal sur la commune de Courcouronnes n'aurait-elle pas poussé l'évêque à "réagir" en construisant une cathédrale quelques centaines de mètres plus loin (voir les controverses) ?

Tout comme la cathédrale répondait à un besoin pour les catholiques, l'importante communauté musulmane originaire du Maghreb mais aussi d'Afrique noire, avait besoin d'un lieu de prière digne pour se réunir.

C'est au début des années 80 qu'un processus de collecte était mis en place pour financer le projet. La modestie des fonds rassemblés entraîna une recherche de financement par les pays du Golfe. Ce n'est, finalement, que l'intervention du cheik saoudien Akram Aadja qui permit de réaliser le montage financier. La première pierre posée en 1984, les travaux commencèrent en 1985. La décoration intérieure a, pour sa part, été financée par la Fondation Hassan II. Ouverte en 1995, c'est à dire la même année que la cathédrale, la mosquée est l'œuvre de l'architecte catholique Henri Baudot qui a réalisé plusieurs édifices en Algérie et en Tunisie. La salle de prière accueille chaque vendredi plus de mille cinq cents fidèles.

 

la pagode

C'est en 1992 que la communauté bouddhiste vietnamienne d'Île de France décidait de construire sa pagode, une des plus grandes d'Europe, à proximité du Parc au Lièvres. Visible de loin depuis le pont de Soisy sur la Seine et située près de la Nationale 7, elle est quasiment terminée. D'une surface totale de 3.000 m2, la "très grande pagode" est financée par la communauté bouddhiste de la pagode Khanh Anh de Bagneux. Elle accueillera la congrégation bouddhique vietnamienne et formera ses futurs moines.

La première pierre posée en juin 1995, les travaux ont débuté en mars 1997. La statue en bronze recouvert d'or du Bouddha Sakyamouni a été mise en place le dimanche 20 octobre 2002 au cours d'une cérémonie solennelle. Fabriquée en Thaïlande, elle est haute de quatre mètres et pèse cinq tonnes. La poutre principale a été officiellement mise en place le dimanche 18 septembre 2005. La pose des tuiles vernissées fabriquées en Chine a été réalisée par des ouvriers thaïlandais qui, après de nombreuses péripéties, ont finalement obtenu leurs visas. La fin des travaux était espérée pour 2010. Le Dalaï Lama est venu bénir la statue de Bouddha le mardi 12 août 2008 en présence de nombreux fidèles, du Maire d'Évry et de Monseigneur Dubost, évêque d'Évry. Elle a été inaugurée officiellement le 22 mai 2016.

 

l'église adventiste

Bien implantée à Évry depuis 1987, la communauté adventiste du septième jour a édifié un nouveau lieu de culte dans le quartier des Aunettes. Inauguré le 27 janvier 1990, il comprend une salle de culte et de multiples lieux de réunion.

Il a été entièrement financé par les dons et des engagements des familles. Riche de plusieurs centaines de membres, principalement d'origine antillaise, elle a maintenant à sa disposition une salle de prière qui retentit des chants des fidèles en particulier le samedi. En effet les aventistes célèbrent le culte le jour du "sabbat".