Le château de Bazoches



La commune de Bazoches du Morvand (selon l'ancienne orthographe) est située à une quinzaine de kilomètres de Lormes à mi-chemin de Vézelay. Elle doit sa célébrité à ses Nuits Musicales mais, surtout, à son château et à l'un de ses anciens propriétaires le Maréchal de Vauban.

Cette ancienne seigneurie eut pour premiers hôtes illustres Philippe-Auguste et Richard Cœur de Lion lors du départ de la troisième croisade. Après avoir été la propriété de la famille de Chastellux, le château fût acheté par le Maréchal en 1675. En 1673, après la victoire de Maastricht, le roi Louis XIV avait, en effet, alloué à Vauban une somme qui lui permit d'acquérir Bazoches et de petites seigneuries environnantes.

Le château, édifié à l'emplacement d'un poste gallo-romain, a la forme d'un trapèze irrégulier avec une tour ronde à chaque angle et pourvu d'un donjon carré. Vauban fit ouvrir un portail dans la façade est afin de faciliter l'accès des voitures. Dans le donjon, il s'était fait aménager une pièce de séjour d'où il pouvait directement communiquer avec une galerie occupée par les ingénieurs et les dessinateurs. Les communs avaient également été modifiés afin d'abriter les écuries nécessaires aux équipages des ingénieurs, entrepreneurs et messagers.

La visite permet de découvrir les salons, la salle à manger ainsi que la chambre et le bureau de Vauban. Dans la galerie où travaillaient les ingénieurs sont présentées les filiations de Vauban et de la famille de Sigalas, actuelle propriétaire du château. L'armure de siège du Maréchal, portant des impacts de balles, est considérée comme une véritable relique par le Corps du Génie Militaire. Enfin les bibliothèques, contenant plus de cinq mille ouvrages, présentent des livres de grandes valeurs (incunables, manuscrits...) mais aussi des œuvres de Vauban dont un exemplaire du livre, consacré à une réforme de la Dîme Royale, qui causa sa disgrâce.

En 1808, Napoléon fit transférer le cœur de Vauban aux Invalides à Paris. Le reste de son corps se trouve toujours dans le tombeau familial à l'intérieur de la petite église du village.


" onMouseOver="status='Ecrivez-moi !'; return true" onMouseOut=status=''; return true">