Clamecy

Sous-préfecture de la Nièvre d'un peu plus de 4000 habitants (dont dépend Lormes), la ville de Clamecy est perchée sur un éperon surplombant la vallée de l'Yonne. L'église Saint Martin récemment restaurée domine la ville. Elle fut édifiée au 13ème et 14ème siècle dans le style gothique flamboyant. Un drapeau tricolore hissé au sommet de la tour rappelle l'attachement de la cité à la République.

On peut voir sur le pont qui enjambe l'Yonne, la statue d'un flotteur et plus loin le buste de Jean Rouvet (en réalité, celui de Bonaparte !) qui organisa l'acheminement du bois vers Paris grâce au flottage sur l'Yonne puis la Seine. Les bûches jetées dans le "flot" créé par l'ouverture des barrages arrivaient à Clamecy. Elles étaient récupérées par les "triqueurs" équipés de "crocs", puis marquées et assemblées en "trains" qui descendaient jusqu'à Paris portés par le courant. En 1923 le dernier train quittait Clamecy pour la capitale. L'activité liée au bois continua cependant encore quelques décennies avec le fonctionnement d'une usine de carbonisation. La ville est jumelée avec le village québécois de Grandes-Piles en Mauricie, haut lieu de la "drave", nom local du flottage.

Au bord de l'Yonne en allant vers Lormes, la surprenante église désaffectée Notre Dame de Bethléem construite en 1926 en béton armé veut avoir un style oriental. Elle rappelle que cinquante évêques de Bethléem résidèrent à Clamecy après la disparition du royaume latin de Jérusalem en 1225 jusqu'à la Révolution. Afin de ne pas porter préjudice aux évêchés voisins, leur autorité ne s'étendait que sur l'hôpital ! A l'origine de cette curiosité épiscopale, le legs de l'hôpital de Clamecy aux évêques de Bethléem par Guillaume IV de Nevers lors de sa mort à Saint Jean d'Acre en 1168.

Le Musée d'Art et d'Histoire Romain Rolland, dédié au célèbre écrivain né à Clamecy, se cache derrière un étonnant "mur d'eau" symbolisant le flottage. Il abrite des présentations consacrées à des fouilles archéologiques des environs, au flottage ainsi qu'une collection de faïences de Nevers et Clamecy et des œuvres de Charles Loupot. La "Donation François Mitterrand" est, pour sa part, constituée de tableaux, parfois surprenants, offerts à l'ancien Président de la République. Une des salles présente quelques vieilles éditions et souvenirs de l'écrivain ainsi qu'une reconstitution de son bureau.

Malgré un éloignement de plusieurs centaines de kilomètres de la côte la plus proche, un des plus célèbres enfants de Clamecy est le navigateur Alain Colas disparu en mer en 1978. Sa famille possède toujours la fabrique de faïence située au bord de l'Yonne. La maison était celle du fabricant des poinçons destinés au marquage des bûches à l'époque du flottage.


" onMouseOver="status='Ecrivez-moi !'; return true" onMouseOut=status=''; return true">