Le Faubourg d'Avallon et la Maladrerie

Ayant quitté l'autoroute à Avallon, c'est par le Faubourg du même nom que les visiteurs de Paris et du nord entrent dans la ville. A La Presle, juste à l'entrée de la ville sur la gauche, les anciens abattoirs fraîchement repeints en rose (!), après avoir longtemps hésité sur leur nouvelle affectation, abritent aujourd'hui la Mission numérique Nivernais Morvan.

A l'extrémité sud de cette avenue sans âme aux trottoirs trop larges, vous trouverez un gîte et un couvert de qualité à l'Hôtel Perreau. Il porte encore le nom de son ancien propriétaire, miraculeux survivant du massacre de juin 1944. Juste en face, l'inscription Office de Tourisme du Morvan des Lacs indique le centre d'information touristique qui se cache derrière une façade banale d'une étrange couleur verte. Il a, malheureusement, abandonné la jolie chaumière construite spécialement sur les Promenades.

A côté, débouche la rue de la Maladrerie. Elle rappelle le nom de la Maladrerie Saint Lazare qui, au Moyen-Age, hébergeait les lépreux. Elle descend vers les hameaux de La Vallée et Richateau puis se dirige vers Tannay. On peut aussi gagner la colline de La Justice. Une table d'orientation mal conçue ne vous permettra malheureusement pas d'identifier un panorama pourtant un peu plus étendu que celui de l'église, puisqu'à 464 m l'altitude y est légèrement supérieure. Vers l'ouest vous dominerez la plaine du Bazois tandis qu'à l'opposé les plus hauts sommets du Morvan se dessinent derrière l'église. La vue sur la ville avait servi, il y a une trentaine d'années, à une publicité pour un grand établissement de crédit.

" onMouseOver="status='Ecrivez-moi !'; return true" onMouseOut=status=''; return true">